Il s’agit du site Web du recours collectif Day Scholars (Gottfriedson c. Canada) intenté au nom d’étudiants des Premières Nations, métis et inuits qui ont fréquenté les pensionnats indiens pendant la journée, mais qui sont rentrés chez eux le soir (« Day Scholars »). Ces élèves ont été exclus de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. La poursuite vise à obtenir une indemnisation pour les graves dommages culturels, linguistiques et sociaux subis par les Day Scholars, leurs enfants et leurs bandes des Premières Nations en les forçant à fréquenter les pensionnats. Pour une liste complète de tous les pensionnats visés par cette poursuite, voir : https://www.justicefordayscholars.com/#residential

Le recours collectif pour les externats est différent du recours collectif pour les externats autochtones (McLean c. Canada) qui a été intenté au nom d’élèves qui ont été forcés de fréquenter des « externats indiens » (c’est-à-dire des écoles qui n’étaient pas des pensionnats et que les élèves fréquentaient seulement pendant la journée) et qui ont été exclus de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Pour plus d’informations sur cette poursuite, voir : https://ca.gowlingwlg.com/dayschoolclassaction/

Le litige dans le recours collectif Day Scholars/Gottfriedson est actuellement en cours, et il est difficile de dire quand le procès sera résolu. À l’heure actuelle, The Day Scholar Executive et les avocats de la classe sont en négociations avec le gouvernement au sujet d’une éventuelle résolution du procès. Aucune compensation ne peut être fournie à qui que ce soit tant qu’un règlement n’a pas été conclu ou que le procès n’a pas abouti au procès.

Ec k sót’u7cw (Faites particulièrement attention), Guérir un cœur, un esprit et un esprit à la fois !